marceau

pensato

les repentis

Le temps réussit-il à masquer l’histoire ?

On recouvre les murs, on tente d’oublier. Ces dessins sont des stigmates, des résurgences du passé. Les repentis révèlent des vestiges d’histoire afin qu’ils persistent

dans nos mémoires.

 

Does time succeeds hiding history?

We cover walls, we try to forget. These designs are scars, reminiscences from the past.

Repenters revealed vestiges of history to maintain them in our memories.

 

 

"La série, qui se répartit entre la salle gothique et la salle mérovingienne, s’incruste dans

des fissures, telles un repentir inscrit dans le mur. (…) Cet apport fictionnel intègre l’histoire apparente du bâtiment et devient une sorte de trompe-l’œil, qui cache autant qu’il les révèle les traces d’usure laissées par le temps."

 

 

 

 

 

< retour